Création d’entreprise : la réglementation des métiers artisanaux !
5 (100%) 1 vote

La création d’entreprise est une aventure pleine de défi qui demande de la préparation. Car ce projet regroupe un ensemble étapes indispensables et obligatoires pour sa mise en place.

Être chef d’entreprise dans le domaine artisanal (la plomberie, la boulangerie, peindre en bâtiment, ou encore un magasin de vêtements), demande un vrai esprit d’entrepreneuriat. 

L’entrepreneur  doit disposer de qualification suffisante ou une autre personne au sein de cette même entreprise qui peut être un collaborateur ou un salarié afin de pour pouvoir exercer.

Parce que ce domaine est réglementé et certains pré-requis sont indispensables pour bien démarrer. Comme les assurances, les matériels de base  et un niveau d’études ou de  formations.

Quels sont les diplômes ou qualifications demandés

Vous devez être titulaire :

  • D’un diplôme de plomberie de CAP ou BEP ou,
  • D’un titre homologué ou enregistré au Répertoire National des Certificats Professionnels (RNCP) ou
  • Justifier d’une expérience professionnelle en tant que plombier durant au moins trois années sur le territoire de l’Union Européenne, en tant que salarié ou dirigeant d’entreprise.
  • Au moment de l’immatriculation de votre entreprise la qualification professionnelle vous sera demandée par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Le stage de préparation à l’installation obligatoire qu’est ce que c’est ?

Organisé par les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA), Ce stage à pour but d’initier les entrepreneurs à la gestion d’entreprise.

  • Il permettra à chaque entrepreneur d’acquérir des connaissances de base indispensables dans les domaines juridique, fiscal, social et comptable.
  • Sa durée minimale est de 30 heures reparties sur plusieurs jours.

Néanmoins vous pouvez  être dispensé de ce stage  si vous justifier :

  • D’une expérience antérieure d’au moins 3 ans sur une activité professionnelle requérant un niveau de connaissance au moins équivalent à celui fourni par le stage ou ;
  • D’une formation à la gestion d’un niveau au moins égal à celui du stage de préparation à l’installation.

Comment choisir le statut juridique d’une entreprise ?

Qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’une société, le choix du statut juridique est indispensable et doit correspondre le mieux à l’activité et à l’organisation de votre structure que vous ambitionner d’entreprendre.

Vous pouvez obtenir l’aide nécessaire grâce à Créaboite. Ce service en ligne met à votre disposition un conseiller dédié à votre dossier uniquement que ce soit pour la Création, modification ou clôture votre entreprise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *